Nous contacter

Le parc des Métallos inauguré !

Samedi 9 juillet, Marc Pottier, maire de Colombelles, Pascale Huyghe-Doyère, Directrice Générale de Normandie Aménagement, et Emmanuel Renard, vice-président de Caen la mer en charge de l’aménagement et du foncier, ont inauguré le parc des Métallos, situé sur le quartier Jean-Jaurès à Colombelles. Ce parc a été créé à partir des terres impactées par les activités passées du site.

Normandie Aménagement, aux côtés de Caen la mer et Colombelles, assure depuis le début des années 2000 le renouveau du Plateau de Colombelles où se trouvait la SMN. Cet ancien site industriel de 150 hectares présente une véritable opportunité foncière. Le développement de ce secteur a nécessité la gestion des terres impactées par les activités passées du site. Ainsi, Normandie Aménagement a lancé la création d’une plateforme de valorisation des terres polluées. Après un tri et/ou un traitement sur la plateforme, ces terres vont être valorisées sur le site même,
soit en aménagement paysager soit sous voirie.

 

Le parc des Métallos, 11 700 m² de nature en ville

 

Le parc des Métallos c’est 1 hectare, plus 46 000 m3 de terres extraites lors des travaux de construction du quartier Jean-Jaurès et de la zone de développement économique EffiScience/Normandial, 150 arbres, 3 000 arbustes et 8 000 couvre-sols.
La paysagiste Liliana Motta a oeuvré à la création d’un belvédère de plus de 7 mètres de haut. L’organisation avec des points hauts, sur les pourtours et plusieurs niveaux au centre, vise à créer plusieurs terrasses permettant de profiter des points de vue surplombant soit le Plateau de l’ex-SMN, soit l’horizon de l’Orne, avec la ville d’Hérouville Saint-Clair en fond paysager. De plus, la palette végétale proposée est riche et diversifiée afin d’offrir un écrin de verdure de qualité aux habitants et aux visiteurs.

Le socle de ce parc s’organise en plusieurs couches bien distinctes et identifiées selon la qualité de la terre et sa teneur en pollution éventuelle liée aux activités de l’ex-site industriel :
• les terres les plus touchées par la pollution sont localisées au coeur de l’ouvrage. Ces terres sont confinées par un tissu hermétique de manière à assurer une protection environnementale et sanitaire ;
• les autres couches couvrent ce noyau jusqu’à arriver en surface ;
• la dernière couche de terre végétale finalise la constitution du parc.
Cette organisation a été conçue par le bureau d’études BURGEAP, bureau d’expertise en gestion de site et sol pollués. Ce projet a également été financé et suivi par l’ADEME (Agence de la transition écologique).

Article précedent

Les Coulisses du BTP… à la Maison du BTP !

Partager cet article